Deuils de miel, de Franck Thilliez

Publié: 24/03/2012 dans Divers


 

Auteur : Franck Thilliez

Editeur : Pocket

Format : Poche

Prix : 7,50 €

Genre : Thriller

Nombre de pages : 341

Synopsis :

Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin… Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d’énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s’arrêter là. Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l’entraîner au plus profond de l’âme humaine : celle du tueur… et la sienne.

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une LC sur Livraddict, organisée par moi, et je dois dire que je ne regrette pas d’avoir lu ce livre. C’est un thriller bien ficelé, avec une bonne dose d’hémoglobine et son lot de mystère. Sans oublier bien sûr le suspense, bien présent tout au long de l’histoire. J’ai lu ce livre en Time to read, que vous pouvez lire sur mon blog, dans la catégorie Time to read.

L’intrigue, comme habituellement dans les thrillers est enchâssée, avec plusieurs intrigues secondaires qui découlent de la principale, et elle est principalement centrée sur bien entendu la résolution de l’énigme, mais aussi le tourment psychologique de Sharko, le protagoniste. Car un bon thriller a toujours une petite dose de psychologie et de descente aux enfers. Là, en l’occurrence, on a un flic très tourmenté, et relativement border-line. L’intrigue est très complexe, originale, je dois dire, avec le thème de l’entomologie et des insectes (mais je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler).Le lecteur est constamment dans un climat de peur, de tension, de risque, et comme il est si bien dit sur la quatrième de couverture, le lecteur n’a pas de répit. Il est entraîné avec ce commissaire dans ses péripéties, qui joue avec le feu, avec la mort, et les rebondissements arrivent de telle manière que l’on a pas le temps de souffler.

Maintenant, je vais creuser sur le personnage principal, à savoir Franck Sharko, commissaire très border-line, et relativement dérangé. Son but, ce n’est pas seulement de résoudre le mystère, mais aussi d’achever sa quête personnelle : il entend des voix, les voix de sa femme et de sa fille mortes dans un livre précédent (Train d’enfer pour Ange rouge). Pour lui, c’est une quête d’un avenir meilleur, une quête de justice par rapport à ce qui lui est arrivé. D’ailleurs, dans ses décisions concernant l’enquête, on remarque assez souvent que sa vie personnelle a une influence sur l’enquête. Et au fur et à mesure de la lecture, on va voir que le tueur et lui sont intimement liés.

Enfin, parlons du récit, et de sa structure. Premièrement, le cadre de l’histoire est posé dès les premières pages, et dès le deuxième chapitre, on est embarqués dans l’enquête, ce qui confirme ce que je disais tout à l’heure : le lecteur n’a pas de répit, et on est tout de suite dans l’histoire, sans pouvoir souffler. Et ce qui nous immerge encore plus dans l’histoire, c’est que le narrateur est interne à l’histoire,(c’est Franck Sharko) ce qui veut dire que l’on est dans la tête du personnage, ce qui aide à faire ressortir la dimension psychologique du livre. Et grâce à une focalisation interne, le narrateur et le lecteur sont intimement liés.

Aucune longeurs dans le récit, tout va à une bonne vitesse, le suspense tient tout le long du livre, avec une apogée pour un finale époustouflant. L’auteur utilise parfois des phrases très courtes, simples, pour créer une atmosphère oppressante, pour que le lecteur n’ait pas le temps de reprendre son souffle, pour donner l’impression que les événement s s’enchaînent à une vitesse phénoménale, et qu’il soit entraîné de plus en plus dans la tête du personnage et dans cette atmosphère glauque et morbide. Et pour illustrer mes propos, voici une citation que j’ai prise dans le livre : « Le silence…Casse le silence. Souffle…Focalise-toi sur la danse des bulles. Le ronflement du sang dans tes artères. Vaincre cette faille mortelle…Piège. As-tu pensé au piège?Devant, derrière, n’importe où…N’importe quand. Coup de lame. Mort. » J’ai volontairement enlevés quelques mots et morceaux de phrases pour ne pas spoiler.

Ma conclusion :

Un thriller que je recommande à tous ceux qui aiment ce genre, ou qui veulent avoir peur et frissonner devant le chef-d’oeuvre de Franck Thilliez. Cet auteur a vraiment la plume époustouflante, et c’est incontestablement un maître dans le genre du thriller, tel Jean-Christophe Grangé par exemple.

Ma note : 9,5/10

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s