Animale, tome 1 : La malédiction de Boucle d’Or

Publié: 15/08/2013 dans Divers

Animale, tome 1

Titre : Animale, tome 1 : La malédiction de Boucle d’or

Auteur : Victor Dixen

Nombre de pages : 528

Sortie le : 22 août 2013

Synopsis :

Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?
1832. Blonde, dix-sept ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l’obligent-elles à couvrir ses cheveux d’or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ?
Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité. Alors qu’elle s’enfuit du couvent pour remonter le fil du passé, elle se découvre un côté obscure, une part animale : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.

Mon avis :
Tout d’abord, je souhaiterais remercier la maison d’édition  Gallimard Jeunesse, pour la confiance qu’ils me témoignent en m’envoyant en « avant-première » une épreuve non-corrigée de ce roman.
Mais entrons dans le vif du sujet ! Globalement, j’ai plutôt beaucoup apprécié ce premier tome de la saga Animale, par Victor Dixen. C’est un roman plutôt fantastique, mais qui est ancré dans un monde réaliste, celui de l’Alsace Française en 1832. Et ce chevauchement entre fantastique et réalisme donne, paradoxalement, de la consistance aux éléments fantastiques, on y croit plus je trouve, le fantastique nous paraît encore plus bizarre et étrange.
En ce qui concerne le scénario, on est assez vite plongé dans le vif de l’histoire (premier élément perturbateur dès le chapitre 2), et après cela, on n’en démord pas. Pour ma part, j’ai fini ce livre d’une traite, en une après-midi tellement j’étais pris dedans (bon, c’est aussi qu’il n’y avait plus d’électricité chez moi à cause des orages, mais chut, faut pas le dire 😉 ). On a en fait deux grandes intrigues tout au long du livre : la principale, celle qui concerne Blonde, la protagoniste, on veut savoir ce qui lui arrive, et si elle va réussir à s’en sortir; mais également une autre intrigue secondaire, à propos de Gabrielle de Brances, on veut là aussi percer la part restante du mystère, ce qui  s’est réèllement passé. Et d’ailleurs, même si Gabrielle de Brances n’apparaît pas dans le roman, on peut connaître son histoire grâce à des analepses qui jalonnent le livre. Personnellement, j’ai trouvé que le suspens perdurait jusqu’au bout, et c’est également un bon point pour ce roman.

Enfin, je ne peux pas faire un article sur ce livre sans consacrer un paragraphe au style de l’auteur, Victor Dixen. C’est un style que, personnellement, j’aime bien. Un style très poétique, qui colle bien avec la trame de l’histoire, et avec ce qui au départ,  part d’un conte pour enfant, celui de Boucle d’Or.  D’ailleurs, j’aime bien ce côté « conte pour enfant qui se transforme en tragédie », ça donne une certaine profondeur à l’histoire je trouve. On a d’ailleurs tout au long du livre, des citations tirées du conte Boucle d’Or et les 3 ours, et qui plongent  le lecteur dans l’ambiance poétique et fantastique d‘Animale.

Conclusion :
Un roman que j’ai beaucoup aimé, et qui conviendra aux plus jeunes comme aux plus grands (bien que cela soit de la littérature Jeunesse) dès sa sortie en librairie le 22 août.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s