Archives de la catégorie ‘Thrillers’


Auteur :
Maxime Chattam

Editeur : Pocket

Nombre de pages : J’ai l’intégrale de la trilogie en un seul livre, La livre entier fait 1437 pages et le tome 1 fait 490 pages.

Prix : 13,90 €

Format : Poche

Synopsis  du tome 1:

Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal?

Synopsis de l’intégrale de la saga :

Le mal est partout. De Portland, Oregon, aux rues enneigées de Manhattan… Le mal est immortel. Quand l’un de ses serviteurs s’éteint, un autre s’éveille déjà…

Le mal est insatiable, aveugle et protéiforme.

Voilà l’unique certitude de Josh Brolin, profileur au FBI. Pour l’avoir frôlé, il en porte la marque, les blessures, les stigmates. Il en connaît l’odeur de soufre, il a plongé dans ses flammes. L’enfer commence ici. Suivez le guide.

Mon avis :

Donc, déjà, je me dois de préciser que j’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Livraddict Au-delà de la peur. Et aussi, vous avez peut-être dû vous demander pourquoi j’ai mis deux synopsis, et deux nombres de pages. Et bien c’est parce que je possède La trilogie du Mal en intégrale (qui fait 1437 pages en tout), mais je n’allais pas les lire tous les trois à la suite, je n’ai donc lu que le premier tome et c’est sur celui-là que portera ma chronique. Donc, pour vous permettre de mieux vous faire votre idée de ce livre, j’ai mis le synopsis du premier tome, bien que je ne l’ai pas sur mon édition Intégrale, et je vous ai mis le synopsis que j’ai sur mon édition qui comprend l’intégrale de la trilogie. Je sais pas si j’ai été bien clair, mais bon, trêves de blabla, entrons dans le vif du sujet.

L’auteur met en place dans ce premier tome une intrigue unique et très complexe, enchâssée avec d’autres secondaires qui font avancer l’histoire. Comme d’habitude, un meurtre a été commis, et il va falloir retrouver le coupable. Sauf que cette fois-ci, le meurtrier semble être Le bourreau de Portland, tueur en série mort un an auparavant d’une balle dans la tête. Mais s’il est mort, comment peut-il continuer à tuer, me direz-vous, c’est impossible ! C’est forcément un copieur !Et bien oui, c’est impossible, c’est sans-doute un copieur, mais c’est autrement plus complexe que cela, et pour le découvrir, l’auteur nous entraîne dans les tréfonds de l’âme humaine. Le lecteur est plongé dans une atmosphère glauque, morbide, oppressante. A la fin, on en ressort essoufflé, et là, l’expression tenir un lecteur en haleine prend tout son sens. Le suspense est omniprésent, l’histoire est captivant, les rebondissements arrivent en rafale, et parfois, je dis bien parfois, l’auteur nous laisse du répit, avec des chapitres où le sentimental prédomine sur l’enquête, mais, je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas spoiler.

Maintenant, concernant les personnages. Dans ce premier tome, nous avons deux personnages principaux : Josh Brolin et Juliette Lafayette, qui sont respectivement profileur au FBI et étudiante en psychologie. Et, ils vont s’aider mutuellement dans leurs quêtes (personnelle pour Juliette et professionnelle pour Brolin), car elles sont intimement liées. Petit à petit, on s’attache à nos deux protagonistes, et à leur histoire. On a souvent peur (pour eux), parfois on est content (pour eux), on les admire, on se dit qu’ils sont fou, ou alors très courageux, mais tout au long du livre on est plongé avec eux dans l’histoire, au cœur de l’intrigue, et du Mal. Puis, il va y avoir des personnages secondaires adjuvants, un peu sétréotypes, comme le flic américain un peu simplet qui passe son temps à manger des frites et des hamburgers devant l’écran de son ordinateur, ou le capitaine solidaire avec son équipe, qui jongle entre elle et les médias, et enfin le personnage qui cherche petit-à-petit à nuire à l’enquête (mais attention, qui n’est pas un malfaiteur, au contraire) sur fond de petites guerres politiques à l’intérieur de la police.

Maintenant, la progression du livre. Le premier tome est divisé en deux parties plus un prologue. Le prologue (à lire absolument, vous allez comprendre pourquoi à la fin), qui nous amène en banlieue de Miami, en 1980, puis une première partie, de quelques chapitres eulement, qui est comme une « introduction » à la deuxième partie, qui raconte le passé des deux protagonistes, et comment sont-ils liés, et enfin, la deuxième partie, le vif du sujet, l’enquête en elle-même, un an plus tard que la première partie. L’auteur adopte ici un point de vue omniscient, avec une focalisation interne, ce qui nous amène à l’intérieur des pensées des protagonistes, pour que l’on puisse mieux ressentir leurs douleurs, leurs émotions, leurs sentiments .

Conclusion :

Vous l’aurez peut-être remarqué, il n’y a pas une remarque négative dans cette chronique. On est presque au coup-de-coeur, mais un petit je-ne-sais-quoi manque pour l’atteindre. Mais en tout cas, j’ia vraiment hâte de lire le second tome. C’était mon premier Chattam, et ce ne sera pas le dernier, loin de là. En tout cas, c’est un livre que je recommande fortement pour tous ceux qui voudraient frissonner, et passer en même temps un bon moment de lecture en compagnie d’un excellent livre.

Logo Livraddict
Comme d’habitude, n’hésitez pas à laisser des commentaires, ça me fait toujours plaisir.^^

Le chuchoteur, de Donato Carrisi

Publié: 02/01/2012 dans Thrillers


https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv64847471.jpg

Synopsis :
Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d?être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure?

Un époustouflant thriller littéraire,
inspiré de faits réels.

Mon avis :
Déjà, pour commencer, il faut dire que ce livre a été vachement plébiscité sur Livraddict, et on ne compte plus les commentaires du style « Un excellent pollar », « Vraiment époustouflant ! Un coup de coeur » ou encore « Génial ! A lire! » sur la fiche Bibliomania du livre. Même si certains avis restent tout de même mitigés. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce thriller, avec plein de rebondissements, et une fin absolument époustouflante et très originale, je trouve. Mais ce ne sera pas pour autant un coup de coeur. Certes, il est très bon, et je le reconseille vivement, mais il manque un poil de je-ne-sais-pas-trop-quoi. J’ai l’habitude de lire des thrillers, et même si celui-ci se démarque de par son originalité, je n’irai pas jusqu’a dire qu’il est excellent. Peut-être que j’étais trop enthousiaste à la vue des différents commentaires (et chroniques) par rapport à ce livre, et que finalement, j’ai été un poil déçu.
Mais maintenant, assez parlé des divers avis et commentaires, entrons dans le vif du sujet. Les personnages d’abord : ils ont différents caractères, avec chacun sa particularité, mais l’auteur a beaucoup creusé le côté psychologique de chacun d’eux(en même temps, il faut dire qu’il a étudié les sciences comportementales avant de se mettre à écrire, et l’on voit à la lecture qu’il y a de la documentation derrière). Ce thriller est glauque, il faut le dire, mais aussi très psychologique, et le suspense est présent tout au long du livre.

Ma conclusion :
C’est un livre que je recommande très vivement. Le suspense est bien là, et on ne s’ennuie pas, il y a des rebondissements tout au long du livre, sans aucune longueur. Il ne faut pas partir trop enthousiaste non plus, au risque d’être déçu, comme certains Livraddictiens, mais c’est tout de même un livre à lire, même si l’on a pas l’habitude de lire des thrillers (et encore plus si on a l’habitude de lire des thrillers). Pour ma part, c’est presque un coup de coeur.

Ma note : 9/10

Pour en savoir plus :
la fiche bibliomania du livre
La lecture commune de ce livre, organisé par moi grin22
La fiche bibliomania de l’auteur